Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015

par GALERIE Place à l'ART  -  30 Octobre 2015, 15:28  -  #Programmation 2015-2016

Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015

Andrée FERNEY

dessin, aquarelle

Baptiste GAMBY

photographie

Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015
Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015

La technique du dessin et de l’aquarelle s’invite comme une évidence à saisir le mouvement, les quelques minutes que je choisis de poser sur la feuille.

Dans un premier temps, je travaille dans l’urgence, dessinant très rapidement sur des carnets les moments d’intimité, de complicité, d’attente … les moments d’abandon, les actions quotidiennes et machinales de tout un chacun.

En atelier, je rectifie et recadre ces croquis en conservant l’aspect fugace et instantané du premier dessin. L’aquarelle s’ensuit en lavis successifs, délimitée par le noir du fusain. 

 

Andrée FERNEY

Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015
Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015Andrée Ferney et Baptiste Gamby : du 9 septembre au 3 octobre 2015
De la photo sont nées mes passions de l’art, de la communication et du contact. J’ai appris à tutoyer, en toute simplicité. De cette quintessence, sont nées mes passions et le goût de la découverte. Sacré défi ! Alors, comment mieux partager cet environnement interne ou visuel, ces émotions, ces senteurs que celles de la rue ? Ainsi, d’un quotidien qui nous entoure, nous immerge, nous sublime ou nous dérange, dans un flot d’indifférence, mais parfois aussi d’émotions.
C’est à ce voyage, que je vous invite. Au final, en ressortirez-vous indemne, subjugué, voire indifférent ou bien enclins à retourner dans votre quotidien sans plus ? Qu’importe ! La vie, en éternel recommencement argumente ses flots d’idées peuplées de mille alternatives. C’est de cette simple analyse, qu’est née cette expo. Mais comment ? Avec « Mon » Smartphone qui n’est prioritairement qu’un téléphone et accessoirement un appareil de prise de vue! Magique! De cet accessoire pratiqué dans le monde entier, ô combien séduisant, j’ai tenté ma chance. Dans ce jeu complice, les limites de la photo semblent momentanément s’estomper, un truc, pas vraiment, si l’on sait « croquer » ces milles reflets perlés d’émotions extirpés du réel. Alors, pourquoi ne pas les immortaliser ?
 
Baptiste GAMBY