Ariane kipp: du 25 mai au 25 juin 2016

par GALERIE Place à l'ART  -  1 Juin 2016, 17:09  -  #Programmation 2015-2016

Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016

Ariane kipp

"Fluide"

 

A l’occasion de l’exposition FLUIDE, auprès de la Galerie Place à l’Art, à Voiron, je présente des œuvres appartenant aux cycles « Shampoo-Works » et « Cortex Colorix », crées de 2014 à aujourd’hui.
Les « Shampoo-Works » sont faits avec des bouteilles en plastique – des flacons de shampoing, de détergents, etc., soit des matériaux de récupération, de préférence déjà colorés. Les bouteilles sont coupées en petits morceaux qui sont ensuite réassemblés avec une colle spéciale, leur donnant un nouvel aspect.
Par ces assemblages je fais allusion à la quantité infinie de plastique que l’on jette et qui devient de l’immondice difficile à désagréger. Avec le temps, les bouteilles se cassent et tombent en morceaux … le vent et l’eau les emportent, créant ainsi de nouvelles formes dues au hasard. J’essaie alors d’imaginer quelles formes pourraient naître de ce procès et d’imiter cette sorte de « hasard naturel ». Les œuvres en plastique qui en résultent sont colorées, légères, elles semblent s’écouler sur la feuille de papier, ou bien alors elles paraissent comme suspendues, comme si leur mouvement fluide s’était arrêté.
Ces minces morceaux en plastique ressemblent à des oiseaux s’envolant dans le ciel, ou à des poissons dans l’eau. Le plastique devient beauté légère … un objet joyeux, qui fait penser au jeu.
Les « Cortex Colorix », par contre, sont faits avec de la laque pure. Il s’agit de laques à base d’eau ou à l’huile, qui sont étalées par couches successives sur un support. Ensuite je les laisse sécher, jusqu’au moment précis où elles deviennent comme une « peau colorée », prête à être enlevée et retournée. C’est avec ces lambeaux colorés que je continue à travailler, cherchant de nouvelles formes, poussée par la curiosité de découvrir jusqu’à quel point le matériau de base utilisé par les peintres – la couleur – peut être manipulée afin de devenir une forme tridimensionnelle.
Ariane
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016
Ariane kipp:  du 25 mai  au 25 juin 2016